La paix en Ukraine a besoin du leadership de Macron

Lundi 26/6/17 — La président Macron rencontrera son homologue ukrainien lundi prochain à Paris. Selon Fabrice Pothier, directeur du projet Ukraine chez Rasmussen Global, cela pourrait être l’occasion de relancer les accords de Minsk. Ancien directeur de la politique à l’OTAN et fondateur de Carnegie Europe, M. Pothier souligne que le processus de Minsk est […]

Lundi 26/6/17 — La président Macron rencontrera son homologue ukrainien lundi prochain à Paris. Selon Fabrice Pothier, directeur du projet Ukraine chez Rasmussen Global, cela pourrait être l’occasion de relancer les accords de Minsk.

Ancien directeur de la politique à l’OTAN et fondateur de Carnegie Europe, M. Pothier souligne que le processus de Minsk est au point mort. La Russie poursuit sa stratégie de déstabilisation dans l’est de l’Ukraine, empêchant l’établissement des conditions nécessaire à une solution politique du conflit. M. Pothier appelle le président Macron à œuvrer à la relance des accords Minsk, notamment en envisageant le déploiement d’une force internationale d’interposition.

« L’Ukraine n’est pas un enjeu périphérique au projet européen, elle en est partie intégrante. De plus l’Ukraine est devenue le terrain d’essai des actions asymétriques de la Russie, notamment dans le cyberespace. Cette dernière n’hésite pas à ensuite déployer ces mêmes actions contre les démocraties européennes. M. Macron en a fait lui-même les frais pendant la campagne présidentielle.

« La Russie et ses agents continuent de violer les accords de Minsk, contribuant à des pertes humaines qui s’élèvent aujourd’hui à plus de 10.000 personnes, sans compter les 1,8 millions d’ukrainiens déplacés. Minsk dans son format actuel ne fonctionne pas.

« L’Ukraine est un pays à qui a choisi de se tourner vers l’Europe, et qui a engagé plus de reformes sous le Président Poroshenko au cours des trois dernières années qu’au cours des vingt années précédentes. Cet effort doit être poursuivi, notamment dans le domaine de la lutte contre une corruption jadis systémique. Le bilan des reformes engagés jusqu’ici et le désir d’une ouverture européenne et démocratique font de l’Ukraine un partenaire idéal pour que le président Macron puisse montrer que l’Union Européenne arrive encore à transformer son voisinage et donner aux populations qui aspirent à un avenir européen une véritable perspective. »

Fabrice Pothier dirige le projet Ukraine chez Rasmussen Global, le cabinet de conseil créé par l’ancien secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen. Le projet vise à maintenir l’Ukraine dans l’agenda international ainsi qu’ à accompagner et promouvoir son processus de réformes. Pour plus d’informations, visitez (en anglais): https://rasmussenglobal.com/the-ukraine-initiative

icon__close